Norma Gomes ; Sepideh Iranfar ; Kostiantyn Maksymenko ; Slah Aridhi ; Alice Guyon - Effets physiologiques (fréquence cardiaque, fréquence respiratoire et EEG) des appareils de relaxation rapide avec immersion sensorielle: une étude pilote

jimis:6898 - Journal of Interdisciplinary Methodologies and Issues in Sciences, 20 novembre 2020, Méthodes d'évaluation des effets de stimulations sensorielles sur le bien-être - https://doi.org/10.18713/JIMIS-021120-9-2
Effets physiologiques (fréquence cardiaque, fréquence respiratoire et EEG) des appareils de relaxation rapide avec immersion sensorielle: une étude pilote

Auteurs : Norma Gomes ; Sepideh Iranfar ; Kostiantyn Maksymenko ; Slah Aridhi ; Alice Guyon

Les dispositifs de relaxation rapide développés par des entreprises privées proposent des solutions rapides pour lutter contre le stress ou l'anxiété. Cependant, les études scientifiques sur ces dispositifs sont insuffisantes. Dans un article précédent, nous avons évalué la variation de 15 paramètres physiologiques et psychologiques avant et après la relaxation dans 4 groupes de participants utilisant 3 différents appareils de relaxation rapide (15 minutes) avec immersion sensorielle et un groupe témoin n'utilisant aucun appareil. Cette étude pilote a inclus 40 participants, 12 hommes et 28 femmes, âgés de 27 à 68 ans avec une moyenne de 42,7 ± 11,5 ans et a montré que certains paramètres étaient plus pertinents pour l'analyse de ces dispositifs de relaxation et suggéraient des différences dans le processus de la relaxation entre les appareils. Nous avons émis l'hypothèse qu'en analysant les paramètres physiologiques enregistrés au cours du processus de relaxation rapide dans la même population, nous pourrions démêler les variations pré-post-traitement précédemment observées. Les mesures comprenaient des enregistrements d'électroencéphalographie des ondes cérébrales (Muse2 EEG), du rythme respiratoire (mouvements abdominaux mécaniques) et des paramètres de variabilité de la fréquence cardiaque (signaux PPG). L'objectif de l'étude était d'identifier les paramètres physiologiques enregistrés lors de la relaxation qui pourraiet être d'intérêt pour discriminer les groupes et étudier les effets des dispositifs sur ces paramètres. Les enregistrements EEG ont montré des différences dans les ondes dominantes entre les groupes. De plus, le groupe d'intervention Be-Breathe a présenté une diminution de la fréquence respiratoire par rapport au groupe témoin et une augmentation simultanée des paramètres de variabilité de la fréquence cardiaque, tandis que d'autres groupes ont montré des variations moins significatives de leurs variables de respiration ou de fréquence cardiaque, ce qui a été confirmé par un Analyse de cluster k-means. Nous discutons de la façon dont ces variations observées lors d'une relaxation rapide pourraient contribuer aux différences que nous avons précédemment observées avant et après les interventions de relaxation. Enfin, nous avons construit un modèle pour déterminer quels paramètres permettent le mieux de discriminer les groupes.


Volume : Méthodes d'évaluation des effets de stimulations sensorielles sur le bien-être
Publié le : 20 novembre 2020
Accepté le : 20 novembre 2020
Soumis le : 12 novembre 2020
Mots-clés : sensorial immersion relaxation devices,EEG,PPG,respiration rate,heart rate variability,random forest,[SDV]Life Sciences [q-bio]


Partager

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 192 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 76 fois.